dialogue_fr_mini.png


Dialogue numéro 35 – Présentation

En ce début de mois de juillet 2014, une vague de répression massive touche la population palestinienne de Cisjordanie et de la Bande de Gaza. Une fois encore, c’est une punition collective que subissent les Palestiniens. Le prétexte de la responsabilité collective des peuples a toujours été utilisé dans l’histoire pour justifier les pires crimes. La différence des droits institutionnalisée, le découpage de la Palestine en zones  ethniques , un découpage que certains voudraient voir comme le contour d’un futur Etat, ne sont ils pas à l’origine de l’accélération actuelle de la ségrégation et des menaces contre tout le peuple palestinien ?

Comme vient de l’affirmer Avraham Burg, un ancien président de la Knesset israélienne, qui a aujourd’hui perdu la plupart de ses illusions :  toute la société palestinienne est une société kidnappée ... la plupart des Israéliens qui a effectué un service significatif dans l'armée sont entrés dans la maison d'une famille palestinienne dans le milieu de la nuit par surprise, avec violence, et tout simplement ont emporté le père, le frère ou l’oncle .... c'est de l’enlèvement et cela arrive tous les jours .

Pour Ilan Pappe, dont nous publions le dernier article dans ce numéro de Dialogue, le nettoyage ethnique se termine quand il est complet ou quand on lui donne un coup d’arrêt. La Paix en Israël et en Palestine signifie donner un coup d’arrêt au nettoyage ethnique comme condition préalable à toute réconciliation.

Une société  kidnappée  soumise à un  nettoyage ethnique  permanent, un peuple pris en otage et pour lequel la seule perspective proposée par les grandes puissances, à commencer par les États Unis est la constitution d’une prison à ciel ouvert que l’on appellera État par dérision, ou la perspective des droits égaux pour tous les peuples vivants entre la Méditerranée et le Jourdain ? Telle est la question. La barbarie ou l’égalité des droits dans un seul et même État, débarrassé de toute forme de ségrégation politique, sociale et religieuse ? En Palestine, comme dans le monde entier.

Un lecteur nous écrit et s’interroge : « démontrer la réalité de la situation, faire connaître celle-ci malgré la complicité des médias me semble prioritaire.

L’idée d’un seul État et du droit au retour m’apparaissent comme des perspectives lointaines, un débat d’idée... pendant que des gens en sont au stade de la lutte quotidienne pour leur survie. Pourtant, j’en suis conscient, y a-t-il à terme une autre solution démocratique ? »

Le revue Dialogue n’a pas d’autre objectif que d’aider à ce que cette discussion se mène dans le mouvement ouvrier et démocratique sur le plan international.

La rédaction.


Sommaire :

Page 4
Présentation
Page 5
L’hypocrisie cinglante de l’Occident
Par Susan Abulhawa
Page 9
Lettre ouverte à Mahmoud Abbas
Page 13
La bataille sur la Palestine fait rage et Israël est en train de la perdre
Page 23
En l’absence d’absence : une famille palestinienne subit l’occupation israélienne et résiste,
par Basil AbdulRazeq Farraj
Page 28
Qui a peur du droit au retour ?
Par Alma Biblash
Page 32
Le nettoyage ethnique par d’autres moyens
par Ilan Pappe

From DIALOGUE REVIEW ( www.dialogue-review.com )