dialogue_fr_mini.png


Dialogue numéro 38 – Présentation

Ce numéro de Dialogue paraît dans une situation qui reste marquée par la dernière offensive militaire israélienne contre la population de la bande de Gaza lors de l’été 2014.

Les témoignages de soldats israéliens publiés par l’association Breaking The Silence, ne montrent-il pas à la fois la réalité brutale de l’intervention militaire, et la réalité de ce qu’est le sionisme, de la manière dont il façonne l’esprit des jeunes générations qui lui sont vouées ?

L’Etat israélien mène une offensive permanente contre les droits fondamentaux du peuple palestinien. On lira dans ce numéro de Dialogue comment s’est menée en Grande Bretagne, ce qu’il convient d’appeler une véritable offensive, contre la tenue d’une conférence pour la paix à l’Université de Southampton. Comme si, pour les partisans acharnés du sionisme, c’est la politique qui était devenue la poursuite de la guerre par d’autres moyens.

Une formule célèbre vient à l’esprit, qui conteste les prétentions humanistes des défenseurs du sionisme :  un peuple qui en opprime un autre ne saurait être un peuple libre . Il y a bien oppression du peuple palestinien. Mais y a-t-il un peuple israélien ? Y a-t-il un peuple Juif ? Dialogue est déjà revenu sur ces questions et y reviendra, parce qu’elles sont au centre du débat.

L’article de Salman Abou Sitta montre, dans la continuité des travaux engagés par ce grand militant de la cause palestinienne, que le droit au

retour — revendication fondamentale du peuple palestinien — est non seulement possible, nécessaire mais aussi parfaitement réaliste.

Diviser, écraser pour mieux régner est la solution préconisée par l’impérialisme américain partout où il intervient et par son allié israélien dans la région. Les artifices ne manquent pas pour camoufler les atrocités, pour les faire passer pour de la justice, du  droit international .

Il est très possible que des individus pris séparément — sionistes par exemple — ne soient pas toujours déterminés par ce qu’ils croient être. Mais qu’ils le veuillent ou non, la seule issue positive au drame palestinien n’inclut-elle pas la constitution d’un seul Etat palestinien avec des droits égaux pour ses deux composantes Arabe et Juive ?

C’est cette discussion que la revue Dialogue entend poursuivre.

La rédaction


Sommaire :

Page 5
Sommaire :  Breaking the silence  : témoignages de soldats et conscrits israéliens ayant participé au massacre de Gaza de 2014
Par Robin Waldman
Page 9
Elections au parlement israélien (Knesset) Interview d’un militant de l’intérieur
Page 12
La cantonisation de la Palestine pourrait-elle apporter la paix ?
Par Salman Abou Sitta
Page 21
La liberté d’expression et l’Etat d’Israël
Par Ghada Karmi
Page 23
La prochaine étape du jeu d’Israël au Royaume Uni : engager la guerre judiciaire, réduire au silence et réprimer L’affaire de Southampton prend une valeur de test.
Par Haim Bresheeth
Page 29
La situation actuelle exige la résistance des Palestiniens Interview de Salah Salah

From DIALOGUE REVIEW ( www.dialogue-review.com )